Classification des différentes typologies de street art

Classification des différentes typologies de street art

Le street art connu sous l’appellation de l’art urbain est très en vogue de nos jours. Ce mouvement artistique très contemporain ne laisse plus personne dans l’indifférence. Il s’agit des formes d’art qui sont réalisées dans des endroits publics et dans la rue. Les peintres de ce domaine se servent du graffiti. Quelle est la particularité du street art ? Quelles en sont les différentes typologies ?

De véritables œuvres d’art

L’art urbain existe depuis longtemps. Il a une longue histoire complexe et multiple. On note en effet une différenciation entre les pratiques qui composent les arts urbains. Le street-artist a une vocation esthétique à travers les variétés de graffitis qui existent. Il est issu de la conjonction d’un contexte économique et socioculturel avec des mouvements esthétiques à New York. C’était dans les années 1970. Les premières œuvres sont des tags de Cool Earl et de Cornbread. La disponibilité des aérosols de peintures d’automobile a permis de réaliser des graffiti ayant une vocation esthétique. New York s’est démarqué du lot en 1969 avec des graffitis exceptionnels. La France n’est pas restée en marge de l’art. On note également des expérimentations d’intégration de ces œuvres d’art dans plusieurs villes. L’artiste Gérard Zlotykamien a dessiné, en 1963, des silhouettes fantomatiques. Il s’est servi de la bombe de peinture dans le trou des Halles à Paris. Le street art comme art urbain puise ses principales origines dans les disciplines graphiques telles que l’affiche et la bande dessinée.

Les différents styles de street art

Il existe une multitude de styles de street art. Chaque artiste laisse s’exprimer son génie créateur. Le Graffiti constitue le premier style. Il est né à New York au cours des années 1970. C’était à la période où la ville était en crise. La pauvreté, la ségrégation raciale et les guerres de gang sévissaient. Le graffiti constitue un moyen d’expression. Il permet de mieux s’exprimer. Les street-artists ou les graffeurs se servent de la rue pour communiquer. Ils apposent leur marque, leur signature et leur blaze sur chaque surface qui adhère la peinture. Contrairement à certaines croyances, le graffiti peut être capturé sur une toile. Il ne perd pas pour autant ses caractères. Les nouvelles techniques utilisées sont la peinture indélébile et la peinture aérosol. Le deuxième style de street art est le pochoir. Il s’agit d’un une feuille de carton, de papier, de métal ainsi que des radiographies découpées pour recevoir une couche de peinture. On obtient un dessin inaccoutumé. Le sticker art ou l’art des autocollants permet d’afficher des images ou un message. Le street installation et le Yarn bombing sont des styles adoptés par les street-artists.

Une galerie de tableaux street art graffiti

Le graffiti permet de faire passer un message. Il est plus abouti que le tag qui ne représente que la signature de son auteur. Il s’inscrit dans les techniques de l’art urbain ; ce qui montre tout l’importance qu’on lui accorde. Outre dans les rues, il existe des toiles pour admirer cette forme d’art. Kanos propose Red-light, une toile de dimensions 92 x 73 cm. Ce tableau est acrylique et aérosol. On retrouve du même auteur Venus de 92 x 73 cm. Il en est de même de la toile Deep blue. Oré propose Graffiti story n°14 qui fait 60 x 81 cm. Evolution without revolution est l’œuvre de Loodz. Il s’est servi d’une technique mixte sur lin pour avoir une toile de 116 x 89 cm. Il a fait parler également de son talent en concevant Sankofa, No time to waste et Soulchoc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *